Natation enfants (dès 3 ans 1/2, 4 ans)

Avec l’évolution du sport devenu phénomène social et les progrès considérables des sciences de l’éducation, nous sommes obligés de constater que l’âge des pratiquants de toute discipline sportive s’est considérablement abaissé.

La psychologie moderne nous parle de « l’âge des acquisitions » et nous dit que ces acquisitions seront  d’autant plus fermes et définitives qu’elles s’inscriront à l’âge physiologique le plus favorable. Pour ne considérer que les disciplines dites sportives, on s’aperçoit que l’âge des acquisitions psychomotrices se situe entre 4 et 8 ans pour l’essentiel, ce qui veut dire, en clair, que si un enfant n’apprend pas au moment le plus favorable, il n’apprendra pas aussi bien.

Exemple : Si l’apprentissage de la natation ne se fait pas entre 4 et 6 ans, période physiologique la plus favorable, le nageur ne sera et pour toute sa vie qu’un baigneur inquiet pour qui l’eau restera, quoiqu’il fasse, un élément à priori hostile.

La pédagogie, une des sciences de l’éducation a, elle aussi, beaucoup évolué ces dernières décennies. Les pédagogues modernes ont fait une découverte révolutionnaire et essentielle qui remet en question tout le système éducatif :

« Dans la mesure du possible on doit éviter d’apprendre quelque chose à quelqu’un », c’est l’enfermer dans un système : notre système ! C’est donc le limiter…

« On doit lui apprendre à apprendre »… pour lui permettre de découvrir par lui-même ; c’est lui ouvrir toutes les portes, même celles qui nous sont fermées, à nous adultes, héritiers de l’ancien système… C’est lui donner toutes les chances de pouvoir s’adapter à toutes les situations, les plus changeantes et y compris à celles qui n’existeraient encore pas !...

Signalons en passant que ce qui est véritablement acquis n’est pas ce que l’on nous a appris mais ce que l’on a découvert par soi-même.

Fort de ces connaissances, notre enseignement repose essentiellement sur une pédagogie moderne, une pédagogie par objectifs :

Nous mettons les enfants devant des situations qui ne cessent d’évoluer et qu’ils doivent maîtriser au fur et à mesure de leur progression. Chaque étape, méticuleusement mis en place par l’enseignant, donne lieu à une évaluation de la part de l’enseignant, mais aussi de l’enfant.

 

En clair, nous n’apprenons donc pas, la brasse, le crawl, à votre enfant pour lui apprendre à nager, comme c’était le cas il y a des années maintenant et comme c’est encore le cas dans beaucoup d’écoles.

Dans un premier temps, on va lui apprendre à découvrir l’eau et a s’y sentir bien, tellement bien, que l’on peut parler d’accoutumance voire d’assuétude !

Pour ce faire, après les préliminaires (peut-être déjà acquis en natation bébés), il nous faudra tout mettre en œuvre pour lui faire acquérir un nouveau référentiel d’équilibre.

 

En effet, nous sommes enfermés dans la verticale qui est notre principale référence en matière d’équilibre ; ce qui fait que, pour un bipède, un vertical, l’avant est en avant, l’arrière en arrière, le haut en haut, et le bas en bas, mais pour un nageur débutant, « culbuté » en position allongée, un horizontal, l’avant est en bas, l’arrière en haut, le haut en avant, le bas en arrière !

 

Tout a basculé de 90°, c’est la moitié du diamétralement opposé !...

 

 

 

On quitte un système pour entrer dans un autre, on quitte un monde pour entrer dans un autre.

Et tant que notre terrien n’aura pas construit un autre système de référence d’équilibre, le bas sera derrière lui et il ne le supportera pas !

 

Les étapes de notre progression ne sont pas de simples exercices, mis bout à bout, ce sont des sensations, des perceptions, des expériences, des découvertes, des maîtrises de situations diverses et variées. C’est tout une exploration, notamment de la 3ème dimension, exploration conduite par l’enseignant selon des étapes soigneusement sélectionnées dans une succession

d’objectifs soigneusement établis, au travers de situations soigneusement élaborées et mises en place, au bon moment, dans une progression minutieusement et préalablement définie.

Le but final étant de donner à l’élève tout un vécu à partir duquel il pourra lui-même construire. Tout un programme…

Ensuite seulement, on pourra commencer l’apprentissage des mouvements, crawl, dos, brasse et dauphin et cela ira très vite.

En effet, comment quelqu’un, pas bien dans l’eau, tendu, crispé, pourrait-il se concentrer sur l’apprentissage d’un geste, à fortiori sur la synchronisation d’un ensemble de conduites motrices ???

L’enfant d’aujourd’hui sera l’adulte de demain.

 

Nous voulons que notre école de natation pour enfants s’inscrive, à part entière, dans le contexte EDUCATION, au sens le plus large du terme et non pas « apprentissage » qui reste quoiqu’on fasse, du dressage.

Conseils aux parents

Relation :

L’expérience nous a montré que la présence des parents au bord du bassin, pendant les cours, n’était généralement pas souhaitable pour les enfants.

Néanmoins, les parents peuvent assister aux 2 premiers et 2 derniers cours.

Les professeurs enchaînent cours après cours, ils n’ont donc pas trop le temps de discuter avec les parents ; pour toute demande d’information : (022) 788 09 21

 

Hygiène :

Les règlements communaux sont à respecter à la lettre :

  • Les chaussures sont interdites dans les vestiaires, elles doivent rester dans le couloir des sèche-cheveux. Pas d’aliments dans l’enceinte piscine et vestiaires.

  • L’accès au bassin n’est permis qu’en tenue de bain et pieds nus, après être passé obligatoirement sous la douche.

 

Soins :     

Il est dangereux de se baigner le ventre vide ou 2,3 heures après un repas.

En conséquence, nous vous demandons de donner une collation consistante pas trop sucrée, à votre enfant, avant sa leçon, par exemple, banane ou céréale.

ec27330b-ab3a-4754-88e9-972ea4a15259.jpe